L’âge a-t-il un impact sur la fertilité des femmes ?

2021-12-16

La fertilité féminine et l’âge sont indissociables. Nous répondons aux questions les plus fréquentes sur l’effet de notre âge sur notre fertilité, sur une grossesse après 40 ans, sur ses avantages et ses risques éventuels. De nombreuses rumeurs circulent encore sur la fertilité. Quelles sont les rumeurs totalement absurdes et celles qui sont exactes ? Voici les réponses.

L’effet de l’âge sur la fertilité féminine ?

Chaque femme possède un nombre déterminé d’ovocytes. Avant la naissance, un fœtus de 5 à 6 mois possède 5 à 7 millions d’ovules. À la naissance, ce nombre est déjà tombé à 1 ou 2 millions. Dès qu’une femme a ses premières règles, elle est fertile. C’est également à ce moment que la réserve ovarienne, c’est-à-dire le nombre d’ovocytes, diminue en moyenne de 1000 unités par mois.

Les femmes sont les plus fertiles entre 20 et 30 ans. Le pic de fertilité absolu se situe généralement vers l’âge de 25 ans. À partir de 38 ans, les chances de tomber enceinte naturellement diminuent considérablement à chaque cycle menstruel. Les chances de fécondation naturelle sont alors d’environ 10 % par mois.

Lorsque nous évoquons notre âge, il s’agit également de l’âge de nos ovocytes et de notre utérus. Avec l’âge, la quantité d’ovocytes diminue, mais aussi leur qualité. Mère Nature s’en occupe personnellement.

Une grossesse après 40 ans

Ce thème a déjà fait couler beaucoup d’encre et ne fait probablement que renforcer le stress qu’il suscite. Il importe de s’informer sans se laisser envahir par le stress. Plus vous en savez, mieux c’est.

Davantage de chances d’avoir des jumeaux

C’est un phénomène que les scientifiques ont du mal à expliquer, mais si vous avez plus de 40 ans, vous êtes naturellement plus susceptible d’avoir des jumeaux et même des naissances multiples, ce qui peut potentiellement augmenter le risque de fausse couche. En outre, les jumeaux ou les naissances multiples ont généralement un plus petit poids à la naissance, mais ce n’est pas forcément un problème.

Les avantages d’une grossesse après 40 ans

Santé des enfants

L’horloge biologique de chaque femme ne sonne pas au même moment. Certaines femmes n’ont même aucun désir d’enfant. Quoi qu’il en soit, tout va bien. Il y a quelques années, une psychologue de l’Université de Londres a découvert que les enfants de « mères tardives », comme elle les décrit, sont généralement en meilleure santé, tant sur le plan mental que physique. Elle a tiré cette conclusion à la suite d’une étude qui a démontré que ces enfants avaient plus de 20 % de risques en moins de se blesser accidentellement. Ils sont également moins susceptibles d’être hospitalisés à un âge précoce.

Situation familiale stable avec un réseau social

Il y a de fortes chances que vous ayez créé une situation familiale stable vers l’âge de 40 ans. Votre réseau social est sans doute plus étendu également. Au fil des années, vous avez tissé des amitiés durables, ce qui a également une influence positive sur vos enfants. D’après le Nederlands Jeugdinstituut (Institut néerlandais de la jeunesse), un solide groupe d’amis sur lequel vous pouvez compter et avec lequel vous passez des moments agréables, vous permet, en tant que parent, d’être plus détendu et d’avoir davantage confiance en vous, ce qui favorise la relation avec votre enfant.

Risques d’une grossesse après 40 ans

1. Mortinatalité et fausse couche

Malheureusement, le risque de fausse couche ou de mortinatalité est beaucoup plus élevé chez les femmes plus âgées que chez les jeunes, et les raisons ne peuvent pas toujours être expliquées. L’accouchement est plus souvent provoqué chez les femmes plus âgées à la date prévue de la naissance afin de réduire au maximum le risque de mortinatalité.

2. Pré-éclampsie

La pré-éclampsie est une pathologie grave de la grossesse qui se caractérise par une hypertension artérielle et qui peut être fatale tant pour la mère que pour l’enfant. La cause de la pré-éclampsie n’est pas connue.

3. Diabète gestationnel ou diabète de type 2 après la grossesse

Comme son nom l’indique, cette forme de diabète touche uniquement les femmes enceintes. Le risque de diabète gestationnel est 4 fois plus élevé après l’âge de 40 ans. Il est également possible de développer un diabète de type 2 après l’accouchement.

4. Anomalie chromosomique

Les ovocytes plus âgés sont souvent de moins bonne qualité. Par conséquent, ils se divisent plus difficilement, ce qui peut provoquer des anomalies chromosomiques.

Fertilité féminine : démêlons le vrai du faux

Mythe ou réalité 1 : Vous ne pouvez pas tomber enceinte immédiatement après l’arrêt de la pilule.

C’est absurde ! Chaque femme est différente. Pour certaines femmes, la reprise du cycle menstruel peut prendre des mois, voire un an, tandis que pour d’autres, elle est presque immédiate. Une fois qu’une femme a cessé de prendre la pilule et que l’ovulation s’est produite, elle peut devenir enceinte.

Mythe ou réalité 2 : Le tabac affecte la fertilité.

C’est vrai ! Le tabac endommage non seulement nos poumons mais des études démontrent également que fumer avant la fécondation influence également la fertilité.

Mythe ou réalité 3 : Un cycle irrégulier diminue votre fertilité.

C’est vrai ! Ce phénomène est lié au temps dont disposent les ovocytes pour mûrir. Un cycle standard dure 28 jours. Un cycle de moins de 25 jours ou plus de 35 jours peuvent entraîner une baisse de la fertilité.

Mythe ou réalité 4 : Le nombre de rapports sexuels influence les chances de tomber enceinte.

C’est vrai ! Le nombre de rapports sexuels au moment de l’ovulation influe certainement sur le taux de réussite d’une fécondation naturelle.

Nombre de rapports sexuels Taux de réussite d’une fécondation naturelle
Moins d’1 x par semaine 16 %
1 x par semaine 30 %
2 x par semaine 45 %
3 x par semaine 50 %

Mythe ou réalité 5 : Après 40 ans, vous êtes stérile.

C’est absurde ! Une grossesse naturelle est tout à fait possible même après 40 ans, mais comme nous l’avons dit précédemment, les chances diminuent à chaque cycle, en partie à cause de la qualité des ovocytes.

Nous pouvons citer de nombreux exemples de femmes de 40 ans qui tombent enceintes naturellement ou grâce à une FIV et qui donnent naissance à un bébé en bonne santé. Il suffit de penser à Halle Berry, enceinte à 41 ans et à 47 ans. Nicole Kidman a donné naissance à une petite fille à l’âge de 41 ans. Madonna, la reine de la pop, a donné naissance à son deuxième enfant à 42 ans. Eva Mendes prouve également au monde que l’âge n’est qu’un chiffre. Elle a donné naissance à deux enfants après 40 ans. Terminons par Cameron Diaz qui a donné naissance à une fille en bonne santé à 47 ans.

C’est vrai, cependant, qu’une grossesse après 40 ans comporte plus de risques et que le processus de grossesse ne se déroule pas toujours sans heurts. L’impact mental et physique ne doit donc pas être sous-estimé.

Mythe ou réalité 6 : Le taux de fécondité révèle la fécondité de la femme.

C’est absurde ! Le taux de fécondité est le nombre moyen d’enfants par femme pendant leur période de fertilité. Par conséquent, ce chiffre nous renseigne non seulement sur la fertilité féminine, mais aussi sur la fertilité masculine et peut-être sur le désir d’enfant en général. Ainsi, nous observons que le taux de fécondité en Belgique a baissé par rapport à l’année 1961 par exemple.

Année Taux de fécondité Belgique
1961 2,64
2018 1,70

Notre conclusion

Vous aurez bientôt 40 ans ? Ne laissez pas les risques vous empêcher de devenir mère. Consultez votre médecin et discutez de votre désir d’enfant, des risques et des possibilités. Une fois enceinte, soumettez-vous à tous les examens de santé et dépistages recommandés. Et voici peut-être le conseil le plus important de tous : profitez de votre grossesse.

Si vous n’avez pas encore 40 ans et que vous souhaitez repousser votre désir d’enfant, la congélation de vos ovocytes peut être une solution intéressante pour vous.

Des questions sur la fertilité féminine ?

Vous trouverez ici les questions les plus fréquemment posées. Vous pouvez également contacter une clinique de la fertilité et vous renseigner sur les différentes possibilités. Trouvez ici une clinique près de chez vous.

 

KEDP/DAEGIT/FR, date of creation 11/2021