Congélation des ovocytes : tout ce que vous avez toujours voulu savoir.

2021-12-16

En règle générale, la congélation des ovocytes est encore souvent une procédure insuffisamment connue. Par conséquent, elle soulève de nombreuses questions lorsque le sujet est abordé. De quoi s’agit-il ? Comment ? Pourquoi ? Quand ? Risques éventuels ? Où ? Et après ? Quel est le taux de réussite ? Quelles sont les expériences des autres ? Dans cet article, nous répondons aux questions les plus pressantes sur la congélation des ovocytes.

La congélation des ovocytes : de quoi s’agit-il ?

La congélation d’ovocytes, également appelée cryoconservation ovocytaire, est un moyen de préserver la fertilité. Cette méthode vous permet de conserver de jeunes ovocytes qui seront fécondés plus tard au moment de votre choix et implantés dans l’utérus dans l’espoir d’une grossesse réussie.

La congélation d’ovocytes peut être effectuée tant pour des raisons médicales que non médicales. Néanmoins, toutes les raisons sont bonnes. Vous avez un désir d’enfant, mais…

Un petit œuf avec un chapeau
  • votre fertilité est compromise suite à une opération.
  • vous souhaitez retarder encore un peu votre maternité.
  • vous êtes célibataire.
  • il y a des cas de ménopause précoce dans votre famille.
  • une maladie ou son traitement menace votre fertilité.
  • vous souffrez du syndrome de Turner.

Informez-vous et parlez-en à votre médecin

Il importe de bien vous informer des différentes possibilités, des risques encourus et des chances de réussite. Discutez de vos options avec votre gynécologue et décidez ensemble du choix le plus adapté à votre situation.

La procédure pour la congélation des ovocytes

Il s’agit d’un processus intense qui ne doit pas être sous-estimé. Tout commence par une consultation chez votre gynécologue. Discutez avec lui ou elle de votre situation et cela vous amènera peut-être à congeler vos ovocytes. D’abord, vous devrez subir une prise de sang afin de contrôler le niveau de la réserve ovarienne, c’est-à-dire la quantité d’ovocytes présents dans les ovaires. Ensuite, un examen sera réalisé afin de détecter la présence éventuelle de maladies infectieuses et la concentration d’hormones dans le sang.

Une échographie est ensuite réalisée pour vérifier la bonne fonction ovarienne. Plus nous en savons, mieux c’est. Ce traitement est suivi d’un traitement hormonal destiné à stimuler la production d’ovocytes. Une échographie nous permet de vérifier si les ovocytes sont suffisamment matures et sont donc prêts à être « récoltés ».

La récolte des ovocytes matures dure en moyenne une trentaine de minutes. Ensuite, les ovocytes sont congelés au moyen d’azote liquide.

Le taux de réussite de la congélation d’ovocytes

Malheureusement, il n’y a aucune garantie de réussite de la grossesse, même pas avec des ovocytes congelés. De nombreux facteurs interviennent dans ce processus et le monde médical ne peut y apporter aucune réponse. Chaque corps est différent et il n’y a donc jamais de certitude.

Il convient de noter que le taux de survie de l’ovocyte congelé est particulièrement bon. Avec un taux de survie de 91 %, il dépasse de loin les autres traitements de la fertilité.

Les effets secondaires possibles de la congélation d’ovocytes

Chaque organisme réagit différemment au traitement hormonal et au processus de congélation des ovocytes dans son ensemble. Par exemple, certaines patientes ressentent des crampes ou des douleurs pendant ou après le prélèvement des ovocytes. Le traitement hormonal peut également être à l’origine de troubles de l’humeur chez certaines femmes. Heureusement, ces effets secondaires sont transitoires.

Au cours de la semaine qui suit votre opération, il est préférable de vous ménager pour laisser à votre corps le temps de récupérer. Vous pourrez ensuite reprendre vos activités habituelles.

Si vous observez une prise de poids inexpliquée ou si vous avez une sensation de ballonnements, il s’agit peut-être du SHSO, le syndrome d’hyperstimulation ovarienne. Il s’agit d’une réaction au traitement de la fertilité. Toutefois, le risque de développer ce syndrome est faible grâce aux nombreuses précautions qui sont prises.

Le prix de la congélation des ovocytes

Lorsque tout se passe bien, le prix total est d’environ 4 000 à 5 000 euros, un montant non négligeable, en raison des différentes étapes du processus. Vous devrez également vous acquitter d’une redevance annuelle pour le stockage des ovocytes congelés. Cette redevance coûte entre 50 et 100 € en fonction du centre de fertilité.

N’hésitez surtout pas à le demander à votre médecin spécialiste de la fertilité.

Cliniques de la fertilité

La Belgique compte plusieurs cliniques de la fertilité où vous pouvez faire congeler vos ovocytes. Découvrez la clinique à laquelle vous pouvez vous adresser grâce à notre clinic finder.

L’âge idéal pour congeler vos ovocytes

Il n’y a pas d’âge idéal pour la congélation des ovocytes. Cependant, des différences existent en fonction de l’âge. Selon la science et l’American Society for Reproductive Medecin, il est préférable de congeler ses ovocytes à 20 ans ou au début de la trentaine.

En savoir plus sur l’effet de l’âge de vos ovocytes sur le taux de réussite d’une grossesse.

Combien de temps les ovocytes sont-ils conservés ?

La congélation de vos ovocytes est une chose, mais ils doivent ensuite être conservés jusqu’à leur utilisation. La durée de conservation des ovocytes varie d’un pays à l’autre. En Belgique, ils peuvent être conservés pendant 10 ans ou jusqu’à ce que la femme en question atteigne l’âge de 47 ans.

Donnons la parole aux femmes

VRT NWS s’est entretenu avec Camille, une femme de 36 ans qui s’est retrouvée célibataire après 2 longues relations. Pour elle, la congélation de ses ovocytes lui a apporté une certaine tranquillité d’esprit. Camille a pu constater à quel point ce sujet est peu abordé. Le tabou est loin d’être brisé. Il arrive même parfois que l’on ressente un sentiment d’échec en tant que femme. Une idée totalement fausse que Camille veut balayer par son témoignage.

Découvrez l’interview complète avec Camille.

Becky aime aussi partager ses découvertes avec le monde entier. Cette femme de 33 ans se sentait prête pour la maternité. Elle envisageait même de devenir délibérément mère célibataire… jusqu’à ce que la pandémie de COVID-19 nous frappe de plein fouet. Elle s’est rendu compte pendant les confinements qu’elle voulait encore accomplir de nombreuses choses avant d’être maman. La congélation de ses ovocytes lui a offert plus de temps. Du temps pour voyager, du temps pour faire de belles choses et du temps pour rencontrer quelqu’un tranquillement sans pression.

Découvrez la suite du récit de Becky.

Et elle est loin d’être la seule car la clinique de la fertilité de l’UZ Brussel observe une forte augmentation dans la demande de congelation d’ovocytes. C’est augmentation augmente est progressivement depuis quelques années mais, en 2021, la progression en ligne droite s’est poursuivie. L’impact de la pandémie de COVID-19 sur notre vie sociale n’était pas à prendre à la légère. Les célibataires n’avaient plus la possibilité de faire des rencontres, ce qui a fait réfléchir de nombreuses femmes.

Le professeur De Vos, chef de service à la clinique de la fertilité de l’UZ Brussel, constate lui aussi une évolution du profil des femmes qui choisissent de congeler leurs ovocytes. Alors que dans le passé, la plupart des femmes avaient plus de 35 ans et étaient célibataires, aujourd’hui, de plus en plus de jeunes femmes congèlent leurs ovocytes pour se donner plus de temps.

En savoir plus sur l’effet de la pandémie de COVID-19 et la probabilité d’être mère un jour.

Fransesca et Anna racontent aussi leur histoire.

Camille et Becky sont loin d’être seules, Fransesca et Anna aiment aussi partager leur histoire. Découvrez leur témoignage.

Des questions ?

Vous avez d’autres questions sur la congélation des ovocytes ? Voici les questions les plus fréquemment posées.

Vous pouvez également vous rendre dans une clinique de la fertilité agréée pour poser toutes vos questions. Trouvez un centre près de chez vous.

 

KEDP/DAEGIT/FR, date of creation 11/2021